Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le voyage de Marion et Luc en Amérique Latine

Notre carnet de route en Amérique Latine. Un an de voyage en passant par l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil, le Vénézuela, l'Amérique Centrale, le Mexique et finalement Cuba.

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Cuba

Dernier bus à Cuba qui nous emmène vers une destination innatendue mais tellement nécessaire ... vitale même ... en plein trajet on se rappelle soudain qu'on est dans notre dernier bus du voyage ... le dernier pays s'achève ...

Et avant de tomber en dépression on décide de profiter de ces 3 derniers jours à faire quelque chose qu'on n'a pas fait depuis 1 an : RIEN !!!

  1.   

 

  1.  

Mais Où peut-on faire "RIEN" à Cuba ? ...

La question sera vite résolue : Au seul endroit qu'on voulait éviter en arrivant mais d'où part notre avion ... VARADERO ... LA station balnéaire ... le paradis des bronzés en voyages organisés ( ... le genre de lieu qu'on a fuit avec tellement d'ardeur pendant tout notre voyage !!)... et où votre seule activité de la journée est de tendre votre bras pour boire votre coktail dans la piscine ou sur votre transat au bord de la plage ... le tout dans un cadre paradisiaque ... Franchement tous ces aventuriers qui escaladent des sommets des Andes, qui courent sur le continent et plongent dans des grottes gelées sont vraiment débiles !!!

  1.  

     
         
         
     

  1.  

Allez, rassurez vous, on n'est pas devenu adepte des formules "all inclusive" ... mais l'étape-Varadero a clôturé en beauté ce périple de folie ... c'était surtout une étape nécessaire ... on a fait que DORMIR à croire qu'on était complètement vanné ... QUOI ?! Comment ça ? mais vous avez déjà pris 1 AN de vacances ... et vous êtes fatigués en plus, non mais j'te jure ... !!!

Du coup, on a bien profité du soleil une dernière fois avant de retrouver Strasbourg-plage sans la plage ... euuhhh, on en a même peut-être un peu abusé !!

Photo réalisée PRESQUE sans trucage !

Voilou, on quitte Cuba ... Tous les clichés qu'on avait avant de venir sont bien là ... les cigares, les splendides voitures américaines, la musique ... Mais Cuba c'est aussi et surtout ... les Cubains !! On a été touché par ce peuple qui nous a fait découvrir sa vie et le revers de la médaille du régime Castro ! Ils vivent "bien", enfin c'est le seul pays où on n'a pas vu de gens vivre dans la rue, mais ils ont que le strict minimum ... et survivent grâce à leur si ingénieux système D ... Ce dont ils souffrent le plus c'est un cruel manque de liberté !!

Cuba nous a marqué ... c'est une île magnifique et des rencontres fantastiques, mais c'est un pays où tout se paye, et malheureusement, même un sourire !!

Côté budget, ça coûte donc cher de voyager à Cuba ... IMPOSSIBLE de négocier les prix des logements, bus ou autres prestations touristiques (... ben forcément, tout appartient à l'Etat !!)... Avec un budget routard vous serez malheureux ... Par contre, si vous cassez votre tirelire, vous vous éclaterez !!

On a dépensé en moyenne 80 $par jour. Et on vous laisse (avec nostalgie !!) notre dernier tradi tableau récap' ... d'ailleurs félicitations à Luc qui a tenu notre tirelire contre vents et marées pendant tout le périple !! 

CASA PARTICULAR      (=hôtel chez l'habitant) 

20,00$               

BOUFFE

 30,00$

TRANSPORTS

 12,50$

VISITES

 15,60$

  1.  

Côté monnaie locale ... c'est un peu compliqué : depuis 2004, le dollar américain n'est plus autorisé et si vous voulez les changer à Cuba, vous serez taxé de 20% (aie aie aie !).

Il y a 2 monnaies locales : le PESO CUBANO ... que vous n'utiliserez quasi pas (sauf pour payer de la bouffe dans les stands de rue), et le PESO CONVERTIBLE (THE monnaie du touriste !!). Pour vous donner une idée : 1 dollar US = 1peso convertible = 0.04 peso cubano !!!

Bien sûr, le salaire des cubains est en pesos cubanos, donc difficile pour eux d'accéder aux pesos convertibles ... et en tant qu'étranger, vous payerez la même somme qu'un cubain pour un objet, sauf que pour vous ce sera en peso convertible ... donc 25 fois plus cher ... bienvenue à Cuba !!! 

 

   

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Cuba

On ne pouvait venir à Cuba sans passer par la mythique ville de Santa Clara ... Cette ville est  devenue un haut lieu de la révolution cubaine ... un endroit où une page de l'Histoire s'est tournée ... grâce à un certain personnage devenu une légende mondiale ... Mister Ernesto Guevara, dit le CHE !

Durant le trajet en bus qui nous emmène de Trinidad à Santa Clara, on sera une nouvelle fois interpellé par les panneaux qui bordent les routes cubaines ... le SEUL pays du voyage où on ne croisera AUCUNE affiche encourageant à la consommation ... A Cuba, les panneaux publicitaires des bords de route sont d'un style tout à fait unique ...

  1.  

 

Dans l'après midi, nous débarquons à Santa Clara ... Le temps de déposer nos sacs chez la charmante Lili, et nous partons nous plonger dans la révolution cubaine !!

Pour cela, un petit flashback s'impose ...

Nous voici en décembre 1958, au bord d'une voie ferrée, en compagnie du commandant Che Guevara et d'une 20aine d'hommes ... Depuis le mois d'août de cette année-là, un groupe d'hommes menés par un certain Fidel essayent de répandre la révolution dans tout le pays, dans l'espoir de renverser la dictature militaire qui sévit depuis 45 ans à  Cuba, avec à sa tête le terrible Batista ! 

En ce soir de décembre, le Che et ses hommes se lancèrent à l'assaut d'un train blindé de l'armée rempli de munitions ... 20 hommes avec des coktails molotov et un bulldozer face à une armée de 400 hommes ... la bataille paraissait perdue d'avance ... oui mais voilà, c'était sans compter sur le talent militaire du Che qui emmena ses compagnons à la victoire ... 

La route était alors libre pour la révolution ... les jours de Batista étaient désormais comptés ... Che Guevara et Camilo Cienfuegos entrèrent quelques jours plus tard dans La Havane, suivis une semaine après par Fidel Castro !

Retour à nos jours ... On se rend sur les lieux de cette bataille décisive ... ils ont transformé les wagons du train blindé en musée et ont conservé le fameux buldozer qui a permis de faire dérailler le train ...

  1.  

   

Même si on nous explique cette fameuse bataille et le génie militaire dont a fait preuve le Che, on a beaucoup de mal à ressentir des émotions ... il nous manque sans doute ce sentiment patriotique qui anime tant les cubains ...

Mais comme ce personnage nous intrigue et fascine beaucoup Marion, on décide de se rendre au monument du Che situé sur la Place de la Révolution (... chaque place principale de chaque ville cubaine s'appelle place de la révolution ... au cas où il vous arriverait d'oublier où vous êtes !!)

En arrivant sur cette fameuse place, on découvre une immense statue de bronze du Che, un musée et un mausolée. Et là, séquence émotion même pour les non-fans du Che !! Il règne une atmosphère vraiment particulière dans ces lieux ... tout y est calme et imprégné d'émotions !

  1.  

   

Ce monument fut érigé en 1987, pour commémorer la mort de Guevara tombé dans une embuscade montée par la CIA 20 ans plus tôt en Bolivie,  où il s'était rendu pour étendre la révolution à l'échelle du continent ! Ici, Fidel Castro continue de rendre hommage à son vieil ami et en 1997, quand les dépouilles du Che furent rendues à Cuba ainsi qu'une partie de celles de ses guerilleros, Fidel alluma une flamme dans ce mausolée qui, depuis, y brûle en permanence !

En visitant le petit musée qui se situe dans le mausolée, on apprendra pleins de choses passionnantes sur Guevara. Un musée franchement bien fait et bizarrement pas "trop engagé" qui se contente de retracer la vie du héros national. On peut être d'accord ou non avec ses idées ou ses méthodes, mais une chose est sûre, c'était un grand personnage !

En sortant, on assistera à un splendide coucher de soleil ... qui renforcera encore un peu plus l'aspect mythique de l'endroit !

  1.  

Notre visite de Santa Clara est déjà finie, le temps pour nous de prendre un dernier taxi "écolo" ... avec celui-là ...  pas d'émission de gaz à effet de serre ... juste d'un peu de caca ... garanti 100 % BIO !!

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Cuba

De Viñales, on pensait rejoindre directement la ville Trinidad ... en bus ... Mais nous avions oublié un détail : on était à CUBA ! En effet, les liaisons de bus ne sont pas nombreuses et pour faire ce trajet d'environ 8h, il n'y a pas de bus direct, donc il nous fallait repasser par La Havane !

Après s'être renseignés, on se rend compte qu'on peut faire ce trajet en taxi au même prix que le bus ... avec l'avantage du choix de l'horaire et une durée de trajet plus rapide ! Aussitôt pensé, aussitôt fait !

Dés le lendemain, nous voici entassés dans un taxi ... direction Trinidad pensions nous ... Mais voilà qu'arrivés à La Havane (la moitié du trajet !), on se rend compte que ce taxi n'ira pas plus loin et le chauffeur nous explique qu'il faudra dégoter un autre taxi pour la dernière partie ! Et là aussitôt dit, ben pas aussitôt fait !! ... En effet pas moyen de trouver un taxi qui parte sur Trinidad ce jour là ... Mais au bout d'une heure, notre chauffeur fini par trouver une famille cubaine qui justement va dans cette direction et il reste 2 places dans leur voiture !!...

On est tout content de faire ce bout de route avec cette famille cubaine ... On apprendra plein de choses passionnantes sur leur vie ... et en plein milieu de la conversation on apprendra surtout que c'est illégal pour les cubains de transporter des touristes !! Décidemment on commence à vivre Cuba en clandestinité !! Si jamais ils se font contrôler par la police avec nous à bord de leur voiture, ils risquent gros ... confiscation du véhicule et amende sâlée ... Oui mais voilà, pour gagner quelques sous, ils sont prêts à le prendre ce risque !! No es facil, no es facil ...

Heureusement pour eux, on ne se fera pas contrôler ... On aurait vraiment culpabilisé s'ils avaient tout perdu à cause de nous ... En fin de journée on finira par arriver dans la jolie ville de Trinidad !

Au petit matin, ce sont les 80 ans de Fidel Castro ... et les cubains sont très fiers de nous dire qu'il est enfin apparu à la télé depuis sa chambre d'hôpital, qu'il a l'air en forme et que son grand copain du Venezuela, un certain Chavez, est passé le voir ! Voilà les cubains rassurés car ils savaient juste que les festivités avaient été annulées ! En effet, le peuple cubain n'avait aucune nouvelle de leur président depuis son hospitalisation ... c'était un secret d'Etat ... allez joyeux anniversaire !! 

  1.  

Sur ce, nous partons à la découverte de Trinidad, notre dernière ville coloniale de cette année de voyage ! La dernière mais sûrement pas la moins jolie. En se baladant dans ses ruelles pavées bordées de maisons colorées, on comprend aisément pourquoi cette ville fait partie des immanquables de Cuba.

Trinidad a été la première ville fondée par les espagnols lors de la colonisation, et aujourd'hui c'est surtout la première ville colonisée par les touristes qui viennent souvent en excursion ici à la journée !

 

 

  1.  

A Trinidad, la musique est partout ! ... et elle rythme ( sans aucun jeu de mots débile !) la vie des locaux. Il n'est pas rare de tomber sur une bande de musicos au détour d'une rue ... même si c'est plus sûr de se rendre jusqu'à la "casa de la musica" car tous les soirs sur les marches on peut y écouter de la vraie musique cubaine tout en découvrant les habitants de la ville ou quelques touristes téméraires danser la salsa !! 

     

Après avoir silloné la ville de long en large, on décide le lendemain de partir à la découverte des alentours ... et pour ca, rien de tel qu'un bon vieux ... scooter !

On décide de prendre de la hauteur en partant dans le massif de l'Escambray ! Ce massif de 90 kms de long, fut le refuge des guerilleros du mythique Che Guevara ... maintenant ce n'est plus qu'un lieu de cure ou de randonnée !! La route sera raide et bien tortueuse ... franchement on ne sait toujours pas comment le scooter a fait pour monter jusque là ! Au sommet, appelé Topes de Collantes, il ne nous restait plus qu'à admirer la vue panoramique splendide !!

Etape suivante, une chute d'eau qu'on espère bien rafraichissante vue la chaleur du jour ... à une 20aine de kms de Trinidad, toujours en pleine montagne. La route sera magnifique jusqu'à l'entrée du petit sentier de randonnée, où il faudra s'acquitter d'un droit d'entrée  onéreux pour pouvoir marcher en pleine nature ... le pire, c'est qu'on commence à avoir l'habitude de devoir tout payer à Cuba et du coup on n'en sera même pas étonné ! 

  1.  

   

La balade au milieu de la forêt tropicale n'en reste pas moins sympa mais, dommage pour nous, les pluies récentes ont chargé l'eau de la cascade en boue et ça lui donne une coloration marron peu attrayante dans les bassins au bas de la chute !

Marion sera la plus courageuse, et osera quand même si baigner ... mais pas trop longtemps vue sa température ! Le retour jusqu'au parking sera un peu rude ... vu que ça ne faisait que descendre à l'aller, forcément ! Une belle suée avec la chaleur ! 

     

Du coup, pour se remettre de nos efforts, on décide en fin de journée de faire un petit tour jusqu'à la plage la plus proche de Trinidad ... bon bain bien revitalisant pendant lequel on pourra apprécier la façon de se baigner à-la-cubaine : cigarette dans une main et bouteille de rhum dans l'autre ... ( ... on vous laisse imaginer ce qu'ils font des mégots et des bouteilles vides !! ).

  1.  

Le lendemain, après la montagne, direction la campagne pour découvrir la Vallée de los Ingenios, aussi dénommée Vallée aux moulins car elle regroupe d'anciennes plantations de canne à sucre aujourd'hui quasiment inexploitées !

Pour s'y rendre, on optera pour le train !! Une vieille loco à vapeur de 1917, encore en état de marche, et qui ne sert plus qu'au transport de touristes ! ... Marion aura même le droit de donner un coup de main au chauffeur, et de conduire un peu cette vieille machine  ( en même temps c'est pas trop dur ... la loco suit les rails et vu l'état légendaire de nos voitures, Marion avait déjà une certaine expérience des vieilles machines !! ).

  1.  

     

     

  1.  

En route, on découvrira une des originalités du coin, la tour Iznaga, qui fait quand même plus de 42m de haut ... construite à l'époque par un propriétaire terrien mégalo pour pouvoir observer ses esclaves au travail !

Du haut de ses 137 marches, on pourra y admirer la vue magnifique sur les alentours ...

  1.  

   

  1.  

Retour sur Trinidad , et comme toute bonne journée à Cuba ... un petit rhum s'impose !

10 000 façons de consommer le rhum cubain, du mojito au fameux cuba libre, mais cette fois-ci on optera pour la fameuse "coco loco" ... franchement, dur à finir, et vue la quantité de lait de coco  dans ce machin, il vaut mieux l'attaquer à 2 ou vraiment avoir très soif !!!

 

 

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Cuba

On quitte la capitale pour la campagne, direction Viñales, dans la région de Piñar del Rio, à l'ouest de l'île. Pour s'y rendre, pas trop le choix , on prend la fameuse compagnie de bus "Viazul", la seule compagnie autorisée pour les touristes ... eh oui à Cuba les transports sont rares, donc chers, donc très règlementés ... et les touristes n'ont d'autre choix que de prendre cette compagnie de bus ... de l'Etat bien sûr, ou le taxi, de l'Etat aussi !! ... (ça c'est pour la rime !) ... Pas besoin d'espérer faire jouer la concurence ou de discuter les prix ... il n'y a PAS de concurence donc le prix c'est le prix  !! ... Zut de zut, nous qui commencions à être assez fort dans ce domaine !!

Viñales, plongé au coeur d'une magnifique région de planteurs de tabac, est un petit village ... petit mais très touristique et ça se comprend !

Du coup à l'arrêt de bus, pas besoin de feuilleter son guide à la recherche d'un logement ... d'ailleurs on n'aura même pas le temps de seulement OUVRIR notre guide, tellement on sera assailli par des 10aines de cubains proposant une chambre à louer !! Et le choix est rude ...

On finira par suivre Dima jusqu'à l'appartement de ses parents ... et on se retrouve chez une charmante famille cubaine ... 

 

Le temps de déposer nos affaires et on part retrouver José et Ludivine, un couple français bien sympa croisé dans le bus ! Ensemble, on commence à flâner dans le village et à organiser les prochains jours ... et bien que le coin soit touristique, on sent de suite une ambiance paisible et chaleureuse ... la campagne quoi !!

Vu la chaleur qu'il fait, on décide  de louer le lendemain des scooters et de partir à la playa la plus proche ... qui se situe quand même à 2h de route de là ! 

La route est vraiment magnifique ... on découvre les alentours de Viñales, la vie paysanne, et nos premiers "mogotes" ... sorte de collines calcaires aux formes étranges dressées au beau milieu des plantations ... 

  1.  

 

  1.  

On finit par arriver à Cayo Jutias, un petit ilet paradisiaque relié à Cuba par une espèce de digue ... Il ne nous restait plus qu'à sauter dans cette eau cristalline avant de se laisser sécher au soleil sur sa plage de sable blanc les doigts de pied en éventail ...

  1.  

  1.  

... eh là bien sûr vous nous maudissez hein ? ... mais rassurez vous, ce petit paradis a un prix ( comme tout à Cuba !!) ... eh oui on découvrira avec stupeur qu'il y a un droit d'entrée à payer pour cette superbe plage PUBLIQUE ... interdite d'accés aux cubains ... alôôôrrrs, vous nous enviez toujours ?

Pour se remettre du chemin-retour, très humide car on se prendra une méga averse tropicale qui nous fera presque regretter de s'être enflammé en louant un scooter le matin, rien de tel qu'un bon resto ... oui mais où ?... En se baladant dans les rues de Viñales, un cubain nous aborde pour nous demander si on veut manger ... ah ben tiens ça tombe bien justement on crève la dalle !  Du coup, ni une ni deux, on le suit ... jusqu'à la maison de Jose-le-pirate !! En effet l'adorable Jose a tout de l'allure d'un pirate, même si il n'est que "pêcheur" ... mais ceci dit,  nous on reste persuader qu'il a été pirate dans une autre vie !!

Et sa cuisine est fabuleuse ... avec au menu ... LANGOUSTES à volonté sorties tout droit de ses filets !! Hummm un délice ...

  1.  

  1.  

Mais sans le savoir ... on vient de débarquer dans un resto illégal ... A Cuba, les seuls restos autorisés à vendre de la langouste ou du poisson sont ceux de l'Etat ... Le pêcheur doit vendre la moitié de sa pêche à l'Etat et peut garder l'autre pour sa consommation personnelle ou l'offrir à des voisins mais il n'a pas le droit de la vendre ... Bien sûr, comme pour tout, les cubains ont vite mis en place un système D et proposent aux touristes une alternative plus économique et bien plus sympathique en les invitant à venir déguster de la langouste chez eux pour un prix dérisoire !

Les touristes ne risquent absolument rien à part faire connaissance avec de très sympathiques cubains et repartir la panse plus que pleine ... mais les locaux, s'ils se font prendre, peuvent perdre jusqu'à leur maison ... "No es facil  !"... on se demandait au début pourquoi les cubains disaient souvent cette phrase ... maintenant on comprend mieux ...

On repassera plusieurs fois chez Jose durant notre séjour à Viñales ... et ça reste une super rencontre de voyage ... il nous racontera pleins de choses passionnantes sur son pays et sa vie ... le tout arrosé (ou plutôt noyé !) de rhum ... on vous l'avait bien dit ... c'est un pirate !!

Le lendemain ... journée tranquille ... Quelqu'un aurait-il abusé du rhum cubain hier soir ?! ... On décide alors de voir de plus près ces fameux "mogotes" ... et pour cela, rien de tel qu'un petit tour jusqu'au superbe point de vue sur la Vallée de Viñales, classée "patrimoine mondial" ... Non-non, point de marche fatigante pour faire de magnifiques clichés ... juste besoin de se rendre jusqu'à un hôtel doté d'une énorme piscine à 3kms du centre ... trop dur d'être  un touriste  !!

  1.  

 

 

  1.  

Le jour d'après, toujours en compagnie de José et Ludivine, on décide de découvrir de plus près les plantations et les terres fertiles de Viñales ... La meilleure manière c'est ... à cheval ! On part donc avec Guillermo-junior et on traversera de fantastiques paysages, au milieu des champs avec sa terre rouge et ses petites fermes !

 

  1.  

 

  1.  

Guillermo-junior nous emmènera jusqu'à la ferme de son oncle, un autre Guillermo ! Ce Guillermo est planteur de tabac, mais comme ce n'est pas la saison on ne pourra pas voir ses champs plantés ...

  1.  

 

  1.  

Par contre, il nous fera une démonstration de rouleur-de-cigare ... suivie bien sûr d'une dégustation ... 

  1.  

 

  1.  

 Guillermo était tellement fier de nous faire goûter son tabac qu'on ne pouvait refuser ... Alors on s'est improvisé amateurs de cigares ... mais euuhhh 'faut avouer qu'y'aura que José pour réussir à finir ce barreau de chaise !!

 

  1.  

Avant de quitter la région de Viñales et que nos routes ne se séparent, on ira encore faire un tour tous les 4 dans une fabrique de cigares à Piñar del Rio ! Bien que ce soit une entreprise d'Etat, la technique est tout aussi artisanale que celle de Guillermo !

C'est vraiment impressionnant de voir s'activer une 100aine de personnes qui roulent du matin au soir des cigares ... pour un salaire de misère ... Et quand on voit le résultat au bout de la chaîne, on ne penserait jamais que ces magnifiques Montecristo sont fait à la main et dans de telles conditions !! Crazy dingo ...

  1.  

  1.  

On quitte la campagne et les planteurs de tabac pour poursuivre notre chemin du côté de Trinidad au centre de l'île, sans nos compères pour qui les vacances se terminent ... snif snif ...   

   

Voir les commentaires