Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le voyage de Marion et Luc en Amérique Latine

Notre carnet de route en Amérique Latine. Un an de voyage en passant par l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil, le Vénézuela, l'Amérique Centrale, le Mexique et finalement Cuba.

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Pérou

Après nos nombreuses visites de sites archéologiques et musées divers, on avait bien besoin de s'aérer l'esprit...donc direction Huaraz. 6 heures de bus pour parcourir les 150km depuis Casma, ça donne une idée de la route...enfin plutôt de la piste !!!

Huaraz, perchée à 3090m se situe au pied de la Cordillère Blanche. La Cordillère Blanche...AH!!!! ce nom nous faisait bien rêver, on voulait vraiment voir à quoi ça ressemblait! Pour vous donner une idée, elle comprend 643 glaciers dont 29 à 6000m et plus, et plus de 250 lacs et lagunes...ça annonce de fantastiques paysages!

Malheureusement, le jour où on arrive à Huaraz, il pleut ... normal la saison des pluies a commencé depuis 2 semaines !!! Du coup on hésite beaucoup sur le choix de notre trek. Les possibilités sont nombreuses, allant de 1 à 30 jours et de la simple balade à l'ascencion de pics à plus de 6000m.

Plusieurs personnes nous annoncent un changement de lune, ce qui entraine parait-il un changement de temps...la chance souriant aux audacieux (comme dirait l'autre mais on ne sait plus qui...), nous décidons de partir le lendemain en montagne.

Vu notre grand passé de montagnards et notre riche expérience en alpinisme (à notre actif quand même de nombreux sommets des vosges dont le célèbre "Grand Ballon" et ses 1424 m !!), on s'oriente sur un trek assez accessible de 4 jours ; le plus connu dans la région. Il va de la vallée de Santa Cruz aux lagunes de Llanganuco.

Bien qu'il soit possible d'organiser son trek soi-même, mais voulant profiter du soi-disant changement de temps annoncé, on décide de travailler avec une agence ; solution plus facile, plus rapide et au final à un prix raisonnable.

Après une nuit quasi sans dormir à cause des basses de la discothèque d'à côté ( et dire qu'on ne l'avait même pas vu... faudrait quand même qu'on regarde un peu mieux autour quand on choisit notre hôtel...!), réveil plus que difficile à 5h du mat ; heure à laquelle la musique s'arrête. De plus PAS D'EAU CHAUDE !!!! Ça commence à faire beaucoup avant un trek de 4 jours... On réveillera le patron de l'hôtel pour qu'il nous arrange ça... ce sera notre petite revanche après cette sale nuit ! Bref, on a failli renoncer à partir  mais ce qui nous décide finalement, ce sont les montagnes entièrement dégagées et un grand ciel bleu.

Arrivés au rendez-vous, nous faisons connaissance avec Scheler notre guide, le seul qui ait accepté de partir avec nous vu la météo des jours derniers et David, un autre randonneur, un americain prof de ski d'une 40aine d'années, super sympa (...ben oui ça existe !).

Nous récupérons tout le matos et partons en microbus pour Caraz à 2 heures de route. De là, on s'entasse à 7 dans un taxi pour parcourir les 28 derniers km de piste ; une heure de trajet assez épuisant jusqu'à Cashapampa petit village à 2900m d'altitude. C'est ici que nous attend Gabriel, notre muletier.

Après avoir chargé le plus gros des affaires sur une mule et un cheval, on se met à marcher vers la vallée de Santa Cruz qui commence par "la grande porte".

   

Au programme, 4h de marche et 800m de dénivelé jusqu'au premier campement de Llamacoral (3750m). Ici on se sent vite tout petit au milieu de cette immense vallée qui s'ouvre devant nous et avec les montagnes alentours, impression de liberté énorme !!

Après une bonne nuit bien reposante...car à 3750m, pas de boîte de nuit... que des vaches..., nous ouvrons notre tente et découvrons un panorama ensoleillé sans un nuage à l'horizon. AH!!! vraiment merci au changement de lune! Un rapide débarbouillage dans la rivière, un bon petit dej, et nous voilà repartis pour une seconde journée de marche...

Aujourd'hui nous remontons la vallée de Taullipampa. En chemin on recontre des gamins qui pêchent la truite (dommage on n'avait pas nos cannes...ça donnait bien envie!). On passe la première petite lagune de Ichiccocha (qui porte bien son nom car en quechua ça veut dire justement "petite lagune"), puis une seconde plus grande, celle de Jatuncocha ( et qui porte aussi bien son nom car ça veut justement dire "grande lagune"....c'est quand même bien fait non?!).

Arrivés au fond de la vallée, grimpette sévère d'une petite heure jusqu'à  un point de vue à 4350m, d'où nous découvrons un panorama splendide sur plusieurs pics à plus de 6000m de la cordillère. Mais de là nous avons surtout une vue fantastique sur l'Alpamayo (5947m). Ce sommet est désigné comme la plus belle montagne du monde...enfin sa face nord-ouest qui a une forme de diamant...mais ça c'est un autre trek beaucoup plus difficile... et nous, nous ne verrons que sa face sud, déjà pas mal...! 

Cet endroit est magique pour pique-niquer avant de redescendre vers notre 2éme campement à 4250m au pied de l'impressionnant Taulliraju (5830m). Toujours grand soleil, que du bonheur, pourvu que ça dure !!

Nuit splendide, ciel étoilé, le tout éclairé par la pleine lune...il y a de la magie dans l'air !

   

La nuit sera quand même difficile, car il fera très froid !... Au matin, un thé bien chaud nous remet d'aplomb. C'est aujourd'hui la journée la plus dure ; 8h de marche nous attendent avec le passage d'un col à 4750m !

Après le p'tit dèj, nous partons en avance avec David. Scheler et Gabriel attendent pour ranger le camp que la glace formée sur les tentes fonde et sèche avec le soleil matinal...! Nous commençons la montée vers le col de Punta Union, soit 500m de dénivelé que nous avalerons en moins de 2h !... Lors de la montée, on découvre la lagune de Taullicocha (vous l'aurez compris...cocha veut dire lagune en quechua !), protégée par le sommet du Taulliraju et d'un autre glacier le Rinrijirca.

Arrivés à 4750m, heureux, un peu essouflés, mais surtout émerveillés par la vue ! Une autre surprise de taille nous y attend : un condor vient faire demi-tour juste au-dessus de nos têtes...Spectacle fascinant tellement cet oiseau est majestueux dans ce lieu grandiose !

Puis on attaque la descente vers le dernier campement à 3750m, dans la vallée de Huaripampa...eh oui 1000m de dénivelé...AIE AIE AIE les genoux ! Lors de la descente, nous passerons une forêt de queñouas, arbres singuliers car sans écorce et qui ne poussent qu'au dessus de 3000m.

Nuit bien plus agréable que la veille... Au matin de ce 17 octobre, Marion prend un sacré coup de vieux... et oui 1 an de plus, finie l'insouciance des 25 ans !!!

Dernier p'tit-dèj entouré des montagnes et c'est parti pour les dernières heures de trek ! Petit à petit, les pics enneigés laissent place à des montagnes plus modestes. On croise les premiers petits villages et leurs habitants qui emmènent paître leurs troupeaux.

   

Quelques heures de marche et nous arrivons près du village de Vaqueria où il nous faut prendre un combi pour Yungay. Nous embarquons pour 3h de route vertigineuses avec un super point de vue sur les célèbres lagunes Llagunanco (3850m) ; la lagune de Orconcocha et celle de Chinancocha. La couleur de leur eau est magnifique, un bleu turquoise impressionnant !

   

Plus loin, nous aurons aussi une vue sur le Huascaran, le plus haut sommet du Pérou (6768m), dommage dans les nuages...! Arrivés à Yungay, nous disons au-revoir à Gabriel et rentrons sur Huaraz...Cette rando était vraiment fantastique, nous rentrons épuisés mais avec pleins d'images en tête !

Muchas gracias à Scheler, très sympa, super compétent, un vrai acharné de la montagne qui adore partager sa passion. Il est aussi guide indépendant alors si ça vous branche c'est plus sympa que de passer par une agence ; voici son site : http://groups.msn.com/ARTIZONADVENTUREHUARAS 

Après un apéro avec Scheler et David, une bonne douche chaude finira de nous remettre en forme. Nous voici prêts à fêter dignement l'anniversaire de Marion ... pour sûr le pisco sour coulera à flots !

En amoureux, nous dénicherons un resto tenu par un français... au menu RACLETTE, rien de tel après ces quelques jours en montagne ! Le tout sera accompagné d'un bon p'tit blanc du Chili...(et non pas de vin blanc d'alsace à l'horizon...). Puis on rejoint David et Scheler au El Encanto, bar-boîte avec de la musique bien sympa...du coup nous enflammerons le dance floor jusqu'au bout de la nuit !! Super soirée, super fous rires, un anniversaire dont Marion se souviendra longtemps !!

Le lendemain, nous dirons adios à Scheler et David...

David : We hope to see you soon, for skiing in Argentina or any where else around the world...!

Scheler : Que te vaya bien, muchas gracias por todo...Hasta luego, y talvez un dia en la Cordillera Huayhuash...!

 

Commenter cet article

Lucien 22/10/2005 14:28

Les images sont une fois de plus sublimes! Bravo et merci de continuer à nous faire rêver...
A propos de la citation "la chance sourit aux audacieux", c'est de Virgile, poète latin né en 70 avant JC, à Andes (ça ne s'invente pas) petit village près de Mantoue en Italie, et la citation exacte est "La fortune sourit aux audacieux"...