Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le voyage de Marion et Luc en Amérique Latine

Notre carnet de route en Amérique Latine. Un an de voyage en passant par l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil, le Vénézuela, l'Amérique Centrale, le Mexique et finalement Cuba.

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Nicaragua

 

On quitte avec regret le petit village de El Castillo pour retourner sur San Carlos en compagnie d'un groupe hétéroclite composé de Virginia l'argentine, Scott l'australien, et Andy l'anglais. Notre mission du jour : attrapper 1 des 2 ferrys de la semaine qui relient San Carlos à Granada en passant par l'île de Omotepe, située au beau milieu du lac Nicaragua, notre prochaine destination ! 

 

Ce lac, le plus grand d'Amérique Centrale, a une ouverture sur la mer des Caraïbes via le Rio San Juan qu'on vient de remonter. Cette route a longtemps été pressentie pour former la première voie reliant l'Atlantique au Pacifique, la bande de terre séparant le Pacifique du lac Nicaragua ne faisant en effet qu'une 20aine de kms en son point le plus étroit !    

Mais le Nicaragua, c'est aussi le pays où l'on trouve pas moins de 58 volcans !!!... A l'époque, juste avant l'éruption de la montagne Pelée en Martinique, de nombreux investisseurs étaient intéressés par construire ici un "canal de Panama" mais tous ces volcans ont fait peur ... et le projet a été abandonné et transféré au Panama, lobbing des Etats-Unis pour avoir le monopole du canal pendant des 10aines d'annéees !

A notre arrivée à San Carlos, le ferry est déjà à quai, et franchement vu l'engin on n'est vraiment pas pressé d'y monter ! Sur le quai, la vie grouille au milieu de tous les petits marchands ambulants !

     

Une fois n'est pas coutume, pour quelques cordobas de plus, on se paye la 1ère classe, où on peut au moins prendre l'air frais durant le trajet ! En effet, 11h de navigation nous attendent !!

Le trajet passera finalement assez vite, et on en profitera pour réviser notre filmographie de Clint Eastwood ... le capitaine doit être un vrai fan !!

Le lac Nicaragua, en plus d'avoir donc fait l'objet de nombreux débats politiques, est aussi connu pour une autre de ses particularités ... Il regorge de nombreuses espèces animales marines qui se sont adaptés à l'eau douce ! Et c'est comme ça qu'on y trouve d'énormes requins-taureaux, des tarpons et des espadons !

Sur cet immense lac, se trouvent plus de 400 îles et ilets dont l'île de Omotepe, qui est de loin la plus grande !

On débarquera en pleine nuit sur l'île après avoir dit adios à nos acolytes qui poursuivent jusqu'à Granada ! Par hasard, on se retrouvera dans la posada de Mario Ortiz, et le hasard fait plutôt bien les choses car Mario et sa famille sont adorables !

Le lendemain, après une courte nuit, on part à la découverte des environs. On ne peut visiter le Nicaragua sans aller voir certains de ses volcans de plus près ... et ça tombe bien car l'île de Omotepe est composée de 2 volcans, le Madera (1394m), et le Concepcion (1600m), celui-ci encore actif ! Les coulées de lave entre ces 2 volcans ont formé un isthme et se sont réunis en une seule et même île !

Première étape de la journée, Santa Cruz, où on va admirer quelques pétroglyphes datant de l'époque pré-colombienne. En chemin, on croisera des tas de gens qui s'arrêteront juste pour le plaisir de discuter avec nous ! On aura aussi une magnifique vue sur les 2 volcans ! Et en observant le cône parfait du Concepcion, on ne peut résister à l'envie d'aller voir ce qui se passe là-haut ... la décision est prise, l'escalade sera pour demain !!

     

Du coup on profitera de la fin de cette journée pour se reposer sur l'une des nombreuses plages de l'île, celle de Santo Domingo, mais pas question de se rafraîchir en s'y baignant ... l'eau du lac est affreusement chaude ... au moins 35° !!!

Sur le bord de la route en attendant le bus pour le retour vers Altagracia, la petite ville où on loge, on rencontrera une petite troupe de singes-hurleurs !! Bon, on sait en ce moment on vous met pas mal de fotos de bestioles ... tellement que notre blog va finir par ressembler à un vrai reportage d'Alain-Bougrain-Dubourg, mais on résiste pas à l'envie de vous les présenter !!

  1.  

     

  1.  

Le lendemain matin, on rejoint notre guide à 6h pour s'attaquer au volcan Concepcion ! Grosse journée en perspective car 1600m de montée nous attendent et forcément autant de descente ... eh oui on n'a pas trop prévu de dormir en haut !

Et franchement on se demande encore pourquoi on a pris un guide ... le chemin est on ne peut plus simple : tout droit, à flanc de montagne ... pas un seul petit virage pour se reposer les gambettes !!! Du coup on en a bavé (ou plutôt transpiré !!) avec cette montée "Misti-esque" (l'altitude en moins ...) !! En plus le soleil ne sera pas de la partie ... 5h de montée dans le brouillard le plus complet !!

Au sommet, malgré un vent violent, les nuages resteront bien accrochés et on ne pourra qu'entre apercevoir le cratère ... dommage ! Par contre on sentira bien ses fumerolles soufrées et le sol très chaud sur les derniers mètres avant le cratère ! On attendra bien un moment pour voir le soleil apparaître, mais rien à faire, et vu la descente qui nous attend on ne peut pas trop traîner au sommet !!

     

Malheureusement pour nous, cette descente sera bien plus pénible que la montée ... on fera de nombreuses cascades et glissades !! Mais au bout de 2h d'efforts, les dieux du volcan semblent nous prendre en pitié et le Concepcion se dégage entièrement de son manteau de nuages pour nous offrir une vue splendide sur le volcan Madera en face, et le reste de l'île !!

En fin d'après midi, on sera bien content de rejoindre enfin la posada de Mario qui nous racontera de nombreuses histoires sur la révolution de son pays, mais après 12h de sport intensif on ne tardera pas à aller se coucher même si l'histoire du Nicaragua racontée avec autant de coeur est passionnante !!

Le jour suivant, on quittera l'île si tranquille de Omotepe, véritable petit bijou encore épargné du tourisme de masse, pour nous rendre à Granada, sur le continent !

  

 

 

  

Commenter cet article