Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le voyage de Marion et Luc en Amérique Latine

Notre carnet de route en Amérique Latine. Un an de voyage en passant par l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil, le Vénézuela, l'Amérique Centrale, le Mexique et finalement Cuba.

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Guatemala

Quelques heures de bus seulement séparent Chichicastenango de Panajachel, le principal village du Lac d'Atitlan. Toute cette région du lac avec ses 12 petits villages qui le bordent (en référence aux ... 12 apôtres !! rien que ça ...)  est hautement touristique. Le village de Panajachel, passage obligatoire pour rejoindre ensuite les autres coins du lac, est aussi appelé par les locaux "Gringotenango" ... tout un programme ... C'est vrai que les boutiques d'artisanat, les restos et hôtels en tous genres sont légion ici ... et on se demandera bien ce qu'il a d'autre à offrir jusqu'à ce qu'on découvre au bout du village, son superbe panomara sur le lac et ses 4 volcans, qui à lui seul vaut la peine de s'arrêter un peu ici !!

Le lendemain, on décide de commencer l'exploration du lac en se rendant jusqu'à Santiago d'Atitlan, 2ème village du lac par son importance. Depuis son embarquadère, on aura une superbe vue sur le volcan "San Pedro" et paraît-il que du sommet la vue sur l'ensemble du lac et des p'tits villages est fantastique ... la décision est prise, si le temps reste au beau fixe, on l'escalade !!

A peine débarqué à Santiago, on sera abordé par Salvador, guide local, qui nous propose d'assister à une cérémonie maya !

 D'habitude, on n'est pas trop pour ce genre d'exhibition, mais là il paraît que c'est à voir ... du coup pour quelques quetzals on suit Salvador. Il nous emmènera jusqu'à une petite maison au bout du village où se trouve ... Maximon ! Maximon est une divinité locale, une combinaison d'un dieu maya + 1er conquistador espagnol du Guatemala + Judas de la bible ... sacré mélange !! Pour quelques offrandes, un chaman demande à Maximon de réaliser vos souhaits en tout genre ... vous savez un peu comme ces petits papiers que vous trouvez dans votre boîte aux lettres et qui vous promettent le retour de l'être cher, la réussite aux examens ou plein d'argent ...

Cérémonie un peu folklo, kitch au possible et pas mal enfumé du aux milliers de bougies et encens qu'ils allument sans oublier les cigarettes qui s'enchainent au coin de la bouche de la divinité, mais on a bien aimé ... Une femme du village était là pour récupérer l'amour de son mari ... mais 'faut dire qu'on n'a pas tout compris car la cérémonie se passe en "quiche", un des 32 dialectes mayas qui existent au Guatemala, et l'histoire ne nous dira jamais si Maximon a réalisé son voeu ! Comme il fallait payer pour prendre des fotos et que nous on n'aime pas ce principe ... du coup désolés mais pas de fotos !!!

On poursuivra notre visite de Santiago d'Atitlan et ce sera aussi l'occas' de surprendre quelques jolies scènes de vie !

         

En début d'apm, on reprend un nouveau bateau vers notre prochaine étape, le village de San Pedro, le plus populaire de tous, qui se trouve de l'autre côté du volcan du même nom et à partir d'où l'ascencion est possible. 

Mais ce village est aussi célèbre pour autre chose que son volcan ... En effet, ici c'est le RDV de beaucoup de mystiques mais pas seulement ... ses petites rues qui pourtant paraissent si tranquilles recellent de ... drogues en tous genres ... des champignons au crack, voilà l'envers de ce si paisible décor ...

On se dégote un petit endroit bien sympa pour dormir (merci du tuyau Boris ...) et on part à la recherche d'infos pour l'organisation de notre rando du lendemain au sommet du fameux volcan.

Comme on est en pleine saison des pluies, on décide de se lever tôt pour jeter un oeil au ciel ... et oui ce serait un peu dommage de faire tous ces efforts jusqu'à un point de vue ... perdu dans les nuages !

Comme toujours quand il s'agit de se lever tôt, c'est Luc qui s'y colle !! ... et la météo ce matin là est superbe ... du coup, on part à l'assaut du San Pedro.

Ne voulant pas prendre de taxi ( ... ou pour faire les pinces ... clin d'oeil à Tiph !), on partira à pied du village jusqu'à l'entrée du chemin qui doit nous conduire jusqu'au sommet ... pas une très bonne idée finalement car il fera encore nuit et la route sera carrément raide jusqu'au parc du volcan ...

Arrivés à l'entrée du sentier, on nous apprend que l'entrée du parc inclut les services d'un guide ... et oui bcp de touristes ayant fait l'objet d'attaques sur les pentes du volcan dans le passé, on ne peut plus escalader ce volcan tout seuls ! On fera donc la connaissance de Freddy (mais comme il l'aime à le dire PAS comme Freddy Kruger ... pour une fois qu'une blague nulle n'est pas de Luc !! ) ... guide qui ne s'arrête jamais de parler ... sauf pour chanter !! 

Cette rando sera super sympa, mais pas de tout repos ... le village se situant à 800m d'altitude et le sommet à ... 3020m, autant dire que ça grimpe pas mal !! 

On traversera d'abord des plantations de café et maïs pour atteindre un premier mirador d'où on pourra admirer le village de San Pedro et un bout du lac en contre-bas ... puis on s'enfoncera doucement dans la forêt jusqu'au sommet qui sincèrement offre une vue à couper le souffle.

En chemin on sera accompagné par la "negrita", une petite chienne des rues qui fait l'ascension chaque jour avec les touristes en espérant un peu de nouriture en retour ... pas de doute, elle est maligne, un indice ... elle est vraiment pas maigre !!

         

         

On profitera longuement de ce splendide panorama pour faire un bon pique-nique avant de redescendre jusqu'au village. Après une douche rapide, on repartira jusqu'à Panajachel récupérer le reste de nos affaires et pour y passer une dernière nuit avant de se rendre jusqu'à Quetzaltenango, notre dernière étape guatemaltèque.

  1.  

Pour nommer la ville de Quetzaltenango, tout le monde utilise son nom "quiche" ... XELA, à prononcer comme notre célèbre chanteuse des 60's, à l'époque où nos parents enflammaient encore le dance floor, Sheila !!... Qui a dit que la phonétique c'est compliqué !!

 On pensait s'arrêter plusieurs jours à Xela et en profiter pour aller visiter le plus haut volcan du pays et même d'Amérique centrale, le volcan Tajumulco, qui culmine à 4220m ... Mais le problème c'est la météo ... grisaille et pluie sont au RDV ... On ne pourra même pas apercevoir les 2 autres volcans qui entourent la ville, le Santa Maria et le Santiaguito (encore actif...), du coup on repartira rapidement pour passer au ... Mexique !!

  

Commenter cet article