Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le voyage de Marion et Luc en Amérique Latine

Notre carnet de route en Amérique Latine. Un an de voyage en passant par l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil, le Vénézuela, l'Amérique Centrale, le Mexique et finalement Cuba.

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Cuba

On quitte la capitale pour la campagne, direction Viñales, dans la région de Piñar del Rio, à l'ouest de l'île. Pour s'y rendre, pas trop le choix , on prend la fameuse compagnie de bus "Viazul", la seule compagnie autorisée pour les touristes ... eh oui à Cuba les transports sont rares, donc chers, donc très règlementés ... et les touristes n'ont d'autre choix que de prendre cette compagnie de bus ... de l'Etat bien sûr, ou le taxi, de l'Etat aussi !! ... (ça c'est pour la rime !) ... Pas besoin d'espérer faire jouer la concurence ou de discuter les prix ... il n'y a PAS de concurence donc le prix c'est le prix  !! ... Zut de zut, nous qui commencions à être assez fort dans ce domaine !!

Viñales, plongé au coeur d'une magnifique région de planteurs de tabac, est un petit village ... petit mais très touristique et ça se comprend !

Du coup à l'arrêt de bus, pas besoin de feuilleter son guide à la recherche d'un logement ... d'ailleurs on n'aura même pas le temps de seulement OUVRIR notre guide, tellement on sera assailli par des 10aines de cubains proposant une chambre à louer !! Et le choix est rude ...

On finira par suivre Dima jusqu'à l'appartement de ses parents ... et on se retrouve chez une charmante famille cubaine ... 

 

Le temps de déposer nos affaires et on part retrouver José et Ludivine, un couple français bien sympa croisé dans le bus ! Ensemble, on commence à flâner dans le village et à organiser les prochains jours ... et bien que le coin soit touristique, on sent de suite une ambiance paisible et chaleureuse ... la campagne quoi !!

Vu la chaleur qu'il fait, on décide  de louer le lendemain des scooters et de partir à la playa la plus proche ... qui se situe quand même à 2h de route de là ! 

La route est vraiment magnifique ... on découvre les alentours de Viñales, la vie paysanne, et nos premiers "mogotes" ... sorte de collines calcaires aux formes étranges dressées au beau milieu des plantations ... 

  1.  

 

  1.  

On finit par arriver à Cayo Jutias, un petit ilet paradisiaque relié à Cuba par une espèce de digue ... Il ne nous restait plus qu'à sauter dans cette eau cristalline avant de se laisser sécher au soleil sur sa plage de sable blanc les doigts de pied en éventail ...

  1.  

  1.  

... eh là bien sûr vous nous maudissez hein ? ... mais rassurez vous, ce petit paradis a un prix ( comme tout à Cuba !!) ... eh oui on découvrira avec stupeur qu'il y a un droit d'entrée à payer pour cette superbe plage PUBLIQUE ... interdite d'accés aux cubains ... alôôôrrrs, vous nous enviez toujours ?

Pour se remettre du chemin-retour, très humide car on se prendra une méga averse tropicale qui nous fera presque regretter de s'être enflammé en louant un scooter le matin, rien de tel qu'un bon resto ... oui mais où ?... En se baladant dans les rues de Viñales, un cubain nous aborde pour nous demander si on veut manger ... ah ben tiens ça tombe bien justement on crève la dalle !  Du coup, ni une ni deux, on le suit ... jusqu'à la maison de Jose-le-pirate !! En effet l'adorable Jose a tout de l'allure d'un pirate, même si il n'est que "pêcheur" ... mais ceci dit,  nous on reste persuader qu'il a été pirate dans une autre vie !!

Et sa cuisine est fabuleuse ... avec au menu ... LANGOUSTES à volonté sorties tout droit de ses filets !! Hummm un délice ...

  1.  

  1.  

Mais sans le savoir ... on vient de débarquer dans un resto illégal ... A Cuba, les seuls restos autorisés à vendre de la langouste ou du poisson sont ceux de l'Etat ... Le pêcheur doit vendre la moitié de sa pêche à l'Etat et peut garder l'autre pour sa consommation personnelle ou l'offrir à des voisins mais il n'a pas le droit de la vendre ... Bien sûr, comme pour tout, les cubains ont vite mis en place un système D et proposent aux touristes une alternative plus économique et bien plus sympathique en les invitant à venir déguster de la langouste chez eux pour un prix dérisoire !

Les touristes ne risquent absolument rien à part faire connaissance avec de très sympathiques cubains et repartir la panse plus que pleine ... mais les locaux, s'ils se font prendre, peuvent perdre jusqu'à leur maison ... "No es facil  !"... on se demandait au début pourquoi les cubains disaient souvent cette phrase ... maintenant on comprend mieux ...

On repassera plusieurs fois chez Jose durant notre séjour à Viñales ... et ça reste une super rencontre de voyage ... il nous racontera pleins de choses passionnantes sur son pays et sa vie ... le tout arrosé (ou plutôt noyé !) de rhum ... on vous l'avait bien dit ... c'est un pirate !!

Le lendemain ... journée tranquille ... Quelqu'un aurait-il abusé du rhum cubain hier soir ?! ... On décide alors de voir de plus près ces fameux "mogotes" ... et pour cela, rien de tel qu'un petit tour jusqu'au superbe point de vue sur la Vallée de Viñales, classée "patrimoine mondial" ... Non-non, point de marche fatigante pour faire de magnifiques clichés ... juste besoin de se rendre jusqu'à un hôtel doté d'une énorme piscine à 3kms du centre ... trop dur d'être  un touriste  !!

  1.  

 

 

  1.  

Le jour d'après, toujours en compagnie de José et Ludivine, on décide de découvrir de plus près les plantations et les terres fertiles de Viñales ... La meilleure manière c'est ... à cheval ! On part donc avec Guillermo-junior et on traversera de fantastiques paysages, au milieu des champs avec sa terre rouge et ses petites fermes !

 

  1.  

 

  1.  

Guillermo-junior nous emmènera jusqu'à la ferme de son oncle, un autre Guillermo ! Ce Guillermo est planteur de tabac, mais comme ce n'est pas la saison on ne pourra pas voir ses champs plantés ...

  1.  

 

  1.  

Par contre, il nous fera une démonstration de rouleur-de-cigare ... suivie bien sûr d'une dégustation ... 

  1.  

 

  1.  

 Guillermo était tellement fier de nous faire goûter son tabac qu'on ne pouvait refuser ... Alors on s'est improvisé amateurs de cigares ... mais euuhhh 'faut avouer qu'y'aura que José pour réussir à finir ce barreau de chaise !!

 

  1.  

Avant de quitter la région de Viñales et que nos routes ne se séparent, on ira encore faire un tour tous les 4 dans une fabrique de cigares à Piñar del Rio ! Bien que ce soit une entreprise d'Etat, la technique est tout aussi artisanale que celle de Guillermo !

C'est vraiment impressionnant de voir s'activer une 100aine de personnes qui roulent du matin au soir des cigares ... pour un salaire de misère ... Et quand on voit le résultat au bout de la chaîne, on ne penserait jamais que ces magnifiques Montecristo sont fait à la main et dans de telles conditions !! Crazy dingo ...

  1.  

  1.  

On quitte la campagne et les planteurs de tabac pour poursuivre notre chemin du côté de Trinidad au centre de l'île, sans nos compères pour qui les vacances se terminent ... snif snif ...   

   

Commenter cet article