Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le voyage de Marion et Luc en Amérique Latine

Notre carnet de route en Amérique Latine. Un an de voyage en passant par l'Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil, le Vénézuela, l'Amérique Centrale, le Mexique et finalement Cuba.

Articles avec #chili catégorie

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

On avait prévu de passer 4 semaines au Chili, mais le pays est tellement long (4000 km !!) ... qu'on a vite compris que c'était trop peu. Du coup nous y sommes restés 5 semaines, et ça a été super difficile de choisir ce qu'on voulait voir et faire !!! On a dû sauter une grande partie du pays.

C'est assurément un pays magnifique ! On y rencontre une grande variété de paysages,  qui vont du désert au nord jusqu'aux glaciers au sud. Mais malheureusement, le pays est aussi cher qu'il est beau !!!

L'achat de notre tente , à notre arrivée au nord du Chili, a été un super investissement !! ( Très vite amorti et très facilement revendu à un bon prix par la suite !!). Le fait d'avoir tout ce qu'il fallait pour camper nous a aussi permis de faire des treks qu'on n'aurait pas pu faire sinon, et nous a aussi permis de ne pas  avoir à louer le matos pour les treks les plus connus du pays...car là aussi les agences se gavent !!!

Au Chili, on a passé de longues heures dans les bus, et bizarrement, bien que ce soit le pays le plus développé qu'on ait visité, c'est le pays où c'est le plus difficile de voyager. Les bus sont supers conforts, mais surtout super rares dans certains coins du pays. Il faut vraiment penser à réserver sa place dés qu'on arrive quelque part sous peine de ne plus pouvoir en repartir.

Finalement, "grâce" aux élections en Bolivie, on s'est retrouvé du coup sûrement au meilleur moment pour voyager au Chili. Et oui, en décembre il fait déjà beau, et tout est prêt et ouvert dans le sud ... A partir de janvier les chiliens prennent leurs vacances d'été, et la haute saison commence. Les prix flambent et la vraie galère commence pour trouver des places dans les bus et les hôtels.

On aura dépensé en moyenne 57 $ par jour et pour deux !... Plus que prévu car le peso chilien est très fort en ce moment...

Comme d'hab' pour info (toujours pour 2 et par jour) :

 

Bouffe 15,30 $
Hôtels 14,35 $
Camping 8,30 $
Transports 11,60 $
Visites 15,40 $

 

 

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Toujours accompagnés de nos deux acolytes, Tiph et Flo, nous voilà en route pour notre dernière étape chilienne, Puerto Natales. Cette  petite ville portuaire est le point de départ pour le parc "Torres del Paine", petit bijou du sud du Chili, connu des trekkeurs du monde entier...

 

 

Bien que de nombreux sentiers existent, le parc est surtout connu pour deux randonnées, la "Grande Boucle" de 7 jours, et le fameux "W" qu'on peut faire en 3, 4 ou 5 jours en fonction de certaines étapes choisies et de la motivation de chacun ! Nous opterons pour le "grand W"... c'est à dire le circuit complet de 95 kms et d'une durée de 5 jours... et vu le nombre de touristes ici, on comprend qu'on ne sera pas les seuls sur le circuit !!

Après avoir trouvé un petit hôtel bien sympa à Puerto Natales, et après avoir reservé le bus qui doit nous amener le lendemain matin au parc, on décide de s'offrir un bon resto... question d'oublier que les 5 prochains jours nous ne mangerons plus que des sandwichs au pain de mie, de la soupe et des pâtes au ketchup (même si moi j'aime bien ça les pâtes au ketchup !!!... dixit Luc).

 

L'après midi sera consacré à l'organisation des 5 jours de trek. Marion et Luc s'occuperont des courses pendant que Tiph et Flo iront louer le matériel de camping qui leur manque...

Le lendemain matin, lever matinal pour profiter du super petit déj de notre hospedaje avant d'attraper le bus pour le "Torres del Paine". Un peu plus de 2 heures sont nécessaires pour rejoindre le parc. Après les formalités administratives à l'entrée... qui consistent surtout à payer un prix assez exhorbitant pour un parc national ... on attrape un minibus pour rejoindre notre point de départ quelques kms plus loin.


Aujourd'hui, au programme, la première "branche" du W, l'étape la plus dure du circuit, mais qui heureusement se fait sans nos gros sacs au dos.

On monte nos tentes au premier camping et nous voilà partis... direction les fameuses "Torres" qui donnent leur nom au parc. 

Après 3 heures de marche et 800m de dénivelé, on arrive à notre but ... et franchement on ne s'attendait pas à ça,  le spectacle est grandiose...

Trois pics rocheux surplombant une lagune turquoise ... le tout est superbe !!! ... Petite pause pour profiter de la vue et nous voilà repartis ... aidés par le vent parfois violent qui nous pousse sur le retour ...! On sera bien content de voir que nos tentes ont tenu bon et qu'elles ne se sont pas envolées !!!

  1.  



Il pleuvra toute la nuit, et une bonne partie de la matinée... En patagonie, on peut avoir
les 4 saisons en une seule journée parait-il ... enfin nous pour l'instant on n'a vu que l'automne !! Tiph et Flo, qui peuvent à peine bouger dans leur super tente de location pataugeront une bonne partie de la nuit ... !!


De notre côté tout se passera bien côté-innondation mais une des barres de la tente cassera tellement le vent a soufflé fort !... On apprendra qu'il a même neigé sur les sommets aux alentours durant la nuit !



On profitera de la première vraie  éclaircie de la matinée pour plier le camp et se mettre en route jusqu'à notre 2ème campement, le campement Italiano. Aujourd'hui, pas beaucoup de dénivelé mais une longue marche avec nos sacs. On longera de nombreux lacs dans des paysages toujours aussi beaux. La cerise sur le gâteau : plusieurs condors tournoyant dans le ciel ... spectacle toujours aussi majesteux, on ne s'en lasse pas ! 

     

Le lendemain, 3ème jour du trek, c'est la journée la plus longue.  Cette rando nous mène jusqu'à la vallée française, où trône un glacier au milieu des montagnes. Joli mais pas époustouflant ...! De retour au campement italiano, on plie les tentes, on remet notre sac au dos et on continue la rando direction le campement Paine Grande où on installe nos tentes pour 2 nuits cette fois-ci. En tout on aura marché environ 8h ... et en arrivant on est plutôt bien fatigué !


     

  1.  

Le jour suivant, notre 4ème, on part (à nouveau sans nos sacs) vers la vallée Grey.

Après avoir passé plusieurs petites lagunes, on découvre un lac où de nombreux blocs de glace flottent...on doit se rapprocher de notre but ... 

... et quelques minutes plus tard, au détour d'un virage, on découvre enfin le splendide glacier Grey, qui sans probléme, figure à la 2ème place de notre hit-glacier (juste derrière l'indétrônable Perito Moreno !). 

Impressionnant par sa taille, on se régalera en observant les variantes de couleur sur la glace grâce au soleil qui, aujourd'hui, est bien là !


On ira jusqu'au dernier mirador pour pique-niquer au pied du glacier ... le spectacle y est tellement joli que même notre fromage en tube nous parait bien bon !!

 

     

 

 

Dernière soirée au campement, et le lendemain, nos routes se séparent ... Tiph et Marion prendront un bateau pour faire un bout du retour, puis une p'tite rando à pied jusqu'à un dernier mirador. Flo et Luc se lèveront plus tôt pour faire une autre boucle à pied qui leur permettra d'admirer le parc avec ses couleurs du matin ! On se retrouvera tous les 4 dans le même bus qui nous ramènera épuisés mais heureux à Puerto Natales !

     

A Puerto Natales, on se fera une méga bonne bouffe bien arrosée car bien méritée !! A notre retour, on y apprendra la bonne nouvelle du pays ... Miss Bachelet présidente du Chili !...
On dira adios à Tiph et Flo qui partent directement sur Ushuaia le lendemain. De notre côté, on se pose encore une dernière journée à Puerto Natales avant de rejoindre nous aussi ... le bout du monde !!

PS : à nos fans impatients ... on reprend le rythme ...!

 

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Après notre petite pause gastronomique en Argentine, nous voilà de retour au Chili, toujours plus au sud, dans la région de Chaiten. On a traversé la frontière entre Esquel et Futaleufu (dont on aura bien du mal à retenir et prononcer le nom!)

Et là commence la galère : on découvre les moyens de transport de cette partie du pays (enfin quand il y en a ...) et on essaye tant bien que MAL d'organiser la suite du parcours sur la "carretera austral", qui est le prolongement dans le grand sud de la "panaméricaine" mais qui n'est en fait plus que de la piste.
A notre arrivée à "Futa" (comme disent les gens ici ...) on se renseigne sur les moyens de nous rendre jusqu'à Puerto Puyuhuapi, notre prochaine étape dans la région. Pas moyen de réserver et forcément quand le bus arrive ... il est plein !! Le prochain n'est que le lendemain, mais rien n'est sûr ... et encore moins pour les places dispo. Du coup Marion fait le forcing auprès du chauffeur. Elle explique que c'est hors de question qu'on reste ici et cela même si il nous faut voyager debout, ...et c'est ce que nous ferons ! (et si vous aviez vu ce bled, vous auriez insisté pareil !!...à force d'isolement ici, ils se sont p't'être un peu trop mariés entre eux ...) !!
La seule bonne nouvelle de la journée, c'est notre rencontre  dans le bus avec Tiph et Flo (dite La Flo) avec qui on décide d'aller voir le glacier Ventisquero à quelques kms de Puyuhuapi, LA seule attraction de la région.
On trouvera une petite hospedaje à Puyuhuapi, comme toutes celles de la région, chère et crade !!!... mais celle-ci est en tête de notre hit-parade grâce à une super déco mélangeant images bibliques, femmes à poils (le mari serait-il routier...), animaux morts et Jean-Claude.
     
Le lendemain nous partons à la découverte du fameux glacier. La vue sur le Ventisquero, entouré de montagnes et de cascades énormes avec une lagune turquoise à ses pieds, est splendide. On restera un long moment à observer les petits blocs de glace qui s'en détachent de temps en temps dans un craquement hallucinant de tout le glacier.
Cette belle rando nous occupera une grande partie de la journée et elle nous permettra de faire la rencontre de Herbert-le-vieux-fotographe, et de Tomer-le-caracolicos pour la grande joie de Flo (clin d'oeil...!).
  1. Ayant fait le tour des attractions de la région, on attrape le bus de fin de journée qui nous débarque en pleine nuit à Coyhaique. 

Le lendemain,  nous y fêterons le réveillon de la nouvelle année comme il se doit ... le pisco sour et la cola de mono (boisson tradi de fin d'année au chili) couleront bien à flots !! Le problème c'est qu'ici, même le 31/12 tous les bars et boîtes n'ouvrent pas avant 2 heures du mat ! 

  1. Du coup avant de se déchainer sur les dance-floor, on passera un long moment à festoyer sur la place du village où un petit concert avait été organisé... on se retrouvera même à faire les choeurs avec Tiph et Flo qui chanteront "le petit bonhomme en mousse" avec le groupe de musicos locales ... le tout avec une chorégraphie à la "Rabbi Jacob" ! Grand moment musical comme vous vous en doutez !!!...

Et depuis, on est toujours coincé à Coyhaique... car c'est super difficile de trouver un bus, (comme d'hab depuis qu'on a attaqué le sud du chili !) et quand il y en a un, il faut aussi qu'il soit synchro avec le ferry qui passe une fois par semaine (et encore on est en été...), un casse-tête ... on sent vraiment qu'on se rapproche du bout du monde... !

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Avant toutes ces fêtes de fin d'année, nous avons décidé de nous aérer un peu à Puerto Varas et de profiter de la magnifique vue sur le volcan Osorno (et oui, encore un volcan, mais celui là on ne l'escaladera pas!) qui soit disant se colore de rose le soir en été... ben c'est vrai ...  le paysage valait vraiment le détour!

     

Du coup ça nous donne envie d'aller voir tout ça de plus près et de passer quelques jours dans le parc "Vicente Perez Rosales", avec notre maison sur le dos. On prépare nos sacs et on laisse le reste de nos affaires chez Elsa, la petite mamie chez qui on loge et qui nous confectionne de délicieux gâteaux pour les petits déj chaque matin... (ça fait du bien à l'approche des fêtes !! ).

Nous voila partis en direction de Petrohue, dernier petit village avant l'entrée du parc. Le bus nous déposera au bord de la route à quelques kms du village pour qu'on puisse aller profiter du fameux "Saltos rio" ... chutes d'eau turquoise et gros tourbillons, le tout dans d'anciennes coulées de lave ... contraste de couleurs étonnant !

On décide de faire à pied (enfin on n'avait pas trop le choix!) les 6 Kms qui nous séparent encore de Petrohue. La route n'est pas marrante, et heureusement on sera pris en stop par 2 allemands.

Petrohue est un tout petit hameau mais assez touristique car les gens y viennent pour traverser le célèbre lac "Todos los santos" jusqu'à Peulla. On se dégote une sympathique place de camping juste au bord du lac avec une vue imprenable sur le volcan Osorno, malheureusement toujours nuageux depuis ce matin ... puis direction le bureau des gardes forestiers pour se renseigner sur les possibilités de trek dans la région. Le plus sympa dure 3 jours, mais pour accéder au sentier il nous faut louer les services d'un pêcheur car on doit traverser les 3/4 du lac en direction de Peulla pour rejoindre le début. Les négociations seront vraiment rudes mais finalement on arrivera à se mettre d'accord  avec bobby le pêcheur sur un prix acceptable !

De retour au camping le volcan se dégage enfin et on aura droit à un beau panorama toute la soirée tout en dégustant notre soupe à la tomate et nos pâtes au ketchup.

Lever matinal et le temps de replier nos affaires, notre pêcheur vient nous chercher avec sa barque à moteur. Nous aurons une heure de navigation sur le lac couleur émeraude, avec des vues géniales sur les sommets aux alentours, et là on comprend pourquoi par temps couvert cette traversée perd tout son charme !! Nous passerons plusieurs ilets avant d'acoster sur une plage, point de départ du trek.

Notre pêcheur nous laisse en nous disant de suivre le sentier toujours tout droit... et bien-sûr ce ne sera pas aussi facile mais au moins on ne se perdra pas !! On traversera de nombreux ponts périlleux avec quelques fois de bonnes frayeurs sur certains. Les paysages rencontrés seront bien jolis, mais surtout on ne croisera personne !!

     

Après 5 heures de marche on croise un cavalier et son troupeau près d'une maison (avec une sacrée vue d'ailleurs depuis la terrasse...). Il nous annonce que le prochain pont a été arraché par la rivière et qu'on ne peut plus traverser. Du coup, il nous fera traverser avec son cheval... et en profite pour nous donner la clé du "paradis"...qui se situe paraît-il près de là où on compte passer la nuit !

Au bout d'une dernière petite heure de marche, on finit par arriver à un lieu super tranquille, désert et bien joli, où on plante notre tente. On y découvre enfin ce qu'ouvre la petite clé ... (quel suspens ....!!!) ... des thermes cachées dans une petite cabane en bois ... quel bonheur de se plonger dans ces eaux chaudes, le paradis n'est pas loin effectivement !!!

     

  1.  
Réveil en douceur pour Marion qui ira se plonger une dernière fois dans la baignoire des thermes au petit matin pendant que son doudou lui prépare le petit déj (...on ne se refuse rien !!). Puis nous reprenons notre chemin ... nous marcherons dans la forêt tout l'après-midi avec quelques bonnes montées et on galèrera aussi à trouver le bon sentier, car au Chili ils ne mettent pas de petites marques de couleur sur les arbres comme au Club Vosgien !!
Nous finirons quand même par arriver à la lagune Quetros au bord de laquelle nous camperons pour la nuit. Soirée tranquille avec au menu notre soupe tradi et les désormais fameuses pâtes-ketchup !!!
Au petit matin le propriétaire du camping vient récupérer son dû ... en barque !!! Luc en profite pour lui demander le chemin jusqu'à Las Gaviotas au bord du lac Rupanco, notre dernière destination où on espère prendre un bus pour retourner sur Puerto Varas. Et là : mauvaise nouvelle ... il nous annonce le double de Kms que le garde forestier (qui entre nous, vu son embonpoint, n'a jamais dû faire cette rando ...!!) ... du coup pas loin de 25 Kms au programme ... et en plus on doit se dépêcher car il n'y a qu'un bus par jour en fin d'apm !!! et comme on ne veut pas fêter Noël ici, il ne faut PAS le louper !!! Heureusement pour nous, il y aura beaucoup de descente, et on finira par attrapper ce bus, mais le timing était vraiment serré !!
 
De retour chez notre "mamie kuchen" on est content de retrouver un peu de confort pour notre dernière nuit à Puerto Varas avant de partir demain pour les fêtes sur Bariloche...en Argentine. On va se coucher au son des musiques de Noël jouées par les cloches de l'église justa à côté de la maison ...bon, au début c'est rigolo...mais à la fin ça gave, surtout que ça dure des heures !!!

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

On espère que vous avez tous fêté le reveillon comme il se doit, avec le tradi jeté de cotillons et les nombreuses coupettes de champagne... qui a dû couler à flots !!

On vous souhaite à tous plein de bonheur, et de réaliser vos rêves les plus fous cette année ... 2006 est parait-il un bon chiffre !!!

Une grosse pensée à notre famille, à nos parents, au frérot de Marion, aux copines qui vont (bientôt) avoir un bébé en cette nouvelle année, à celles qui ont déjà un p'tit loulou ... et à celles qui sont sur le point d'en faire !

Et pleins de bonnes choses aussi à tous nos amis éparpillés dans ce vaste monde, de la Gwada à la Nouvelle-Zélande, en passant par la France bien-sûr, par l'Afrique, sans oublier ceux à la Réunion, en Suisse et même un dernier perdu en Allemagne (l'appel de la Saucisse a été le plus fort hein !!!) ainsi qu'à tous ceux qui sont comme nous encore sur la route !

On vous embrasse tous très très fort !!!

Marion et Luc, toujours en voyage et toujours aussi heureux !!!

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

     

Il était une fois dans les Andes, un endroit apparemment bien tranquille mais où un drame se préparait ...

     

Julio : Hé !! tu n'aurais pas vu Roberto notre lama ?

Julietta : Ben NON !!

  

 

 

 

 

Mais après plusieurs heures de recherche, Roberto reste introuvable ...

Julietta : Mince alors, cette situation est vraiment désespérée ... Que va t-on faire ?

     

Spiderman : Vous avez besoin d'un Super Héros  ???

 

     

Julietta : Ho !!! Mon Héros !!!

Spiderman part alors à la recherche de Roberto.

Après plusieurs heures d'attente, Julio et Julietta ne le voient toujours pas revenir... QUAND SOUDAIN ....

     

Spiderman : Ça y est, je l'ai trouvé !!

Julietta : Ben non.... c'est pas Roberto, c'est une Girafe !

Julio : D'ailleurs on se demande bien où tu as pu trouver une girafe par ici !!!

Spiderman : Bon ne bougez pas, j'y retourne !!!

 

         

 Et quelques heures plus tard ...

Spiderman : Boudiou !!! c'est qu'il était super bien caché, mais cette fois-ci ça y est je l'ai !!!

Julio : Mais t'es vraiment trop nul !!! ... t'as pas vu que c'était un âne !

     

 Julietta : T'as jamais vu de reportages d'Alain Bougrain Dubourg sur les bestioles ou quoi ??!

Spiderman : Bon ben si vous n'êtes pas contents vous avez qu'à écrire au Père Noël !!

 

Julietta prit alors sa plus jolie plume ...

 

   

 

Et un soir de décembre ...

       

Julietta : Oh mon Roberto !!

Julio : Y a pas à dire  ... y a pas mieux qu'un professionnel !

Le Père Noël : OH OH OH !!

Julietta : Mon Héros !!

  1.  

 Et ce que en général ne racontent jamais les contes de Noël, c'est comment finissent les Supers Héros pas si Supers que ça !!

 

Spiderman : Hé barman, tu m'en remets un p'tit pour la route dis !!

  1.  

 

FIN

 A la réalisation : Marion et Luc

Au scénario : Luc

Au casting et décors : Marion

Musique et son : y en a pas !

  1.  

 

 

 

 

 

  1.  

Joyeuses fêtes à tous et éclatez-vous bien la panse de foie gras, champagne et bûche de Noël !!!!!

  1.  

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Nous voici à Pucon, à l'entrée du parc Villarica où nous trouvons un charmant p'tit camping au bord du lac. Le lendemain, le réveil fut bien difficile mais quand on sort la tête de la tente, il fait déjà grand soleil !! Après un bon p'tit dèj à base de nutella (eh oui on trouve tout ce qu'on veut au chili !), on part direction l'agence pour s'équiper car aujourd'hui on grimpe le volcan Villarica ... 2847m ... ce n'est donc pas pour l'altitude (oh-oh-oh comme on se la pète !...)! En effet, ce volcan est surtout connu pour être le plus actif, accessible au public !

  1.  

  1.  

Arrivés à l'agence, on découvre notre matos ... du vrai matos de montagnard BOUDIOU !! Entre la combi imperméable, les moufles trop grandes, la veste tri-colore, les chaussures plastocs genre ski de piste, une guêtre sur chaque jambe, un casque, et même un masque anti-fumées toxiques au cas où... j'vous raconte pas le look !!! On nous donne même un piolet ... euhhh comment ça marche ce truc ??

  1.  

Et nous voilà partis en microbus jusqu'au pied du volcan ... ouh c'est qu'il est impressionnant vu de là !! Là on nous propose de prendre un télésiège pour monter les 400 premiers mètres de dénivelé... mais tout notre groupe, super fier, refusera cet artifice... c'est peut être l'effet "matos de montagnard" !!! Pourtant un truc aurait du nous mettre la puce à l'oreille : notre guide qui escalade tous les jours ce volcan, prendra le télésiège !!!...

  1.  

  1.  

En effet ce fut rude... ben oui ils ont pas mis de télésiège pour rien !... En hiver c'est une piste de ski mais nous on l'a monté en été donc il n'y avait que du sable ... et avec nos super chaussures de montagnard c'était bien galère !!... surtout que ceux qui ont fait le sentier ne se sont pas embêtés : tout droit !

Arrivés au haut de la piste, à 1842m d'altitude, on fait nos premiers pas dans la NEIGE ! Et on apprend surtout à se servir d'un piolet !!... C'est bien utile finalement ce machin ! Il nous faudra encore 4h de grimpette sévère pour arriver au sommet du volcan d'où on découvre une vue panoramique sur la région et surtout le cratère tout fumant très impressionnant avec ses 200m de diamètre.

  1.  

       

 

 

 

 

 

Au fond du cratère, on peut y voir la lave bouillonnante ... Le temps était superbe ce jour-là mais on a eu moins de chance côté activité volcanique ! On assistera quand même à quelques jets de lave assez spectaculaires... et quel bruit !...

La descente sera nettement plus facile ... position-luge ... et c'est parti pour 1h30 sur les fesses, quel délire, mais on aura quand même une petite pensée nostalgique pour nos snowboards !! On arrivera en bas trempés jusqu'aux os mais bien contents de cette journée !

  1.  

Le lendemain direction le parc national Huerquehue pour une petite rando de 7h malgré nos courbatures de la veille (ahhh ça faisait longtemps qu'on n'avait plus fait de sport !)... Très joli parc d'où on aura une superbe vue sur notre copain de la veille...

  1.  

  1.  

On découvre 3 lagunes au milieu de ce paysage qui nous rappelle étrangement les montagnes de chez-nous ... on y verra de très impressionnantes cascades et on comprend maintenant pourquoi la région est réputée pour le rafting !!

     

  1.  

Retour épuisés à notre camping... où une bonne nuit de sommeil ne nous attendra pas car des étudiants y sont venus pour fêter la fin de leurs exams !!! pas cool ...

  

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Après nos 22h de bus, nous voici fraîchement débarqués à Valparaiso, charmante ville portuaire. Nous faisons connaissance avec Roberto au terminal qui nous propose un logement dans une résidence étudiante, la plupart des étudiants étant déjà partis en vacances... et oui ici ce sont les grandes vacances d'été qui commencent !!

  1.  

  1.  

On dépose nos affaires et on part à la découverte de cette ville qui nous inspire bien !.... Située au creux d'une vallée encaissée, pleins de collines encadrent la ville donc première étape, direction les "ascensores", typiques et uniques à Valparaiso...  Ce sont des espèces de cabines funiculaires qui datent des années 30-40, que les gens empruntent pour arriver au haut des collines. Et donc très pratiques !

 

     

  1.  

Ensuite on se prendra pour de vrais citadins en prenant le tout nouveau métro de la ville !... Enfin c'est plutôt un train car jamais de souterrain !... Et pour finir en beauté notre journée-ville on est allé se faire un p'tit ciné... avec même un gros paquet de pops corns... waouhhh !

Le soir, de retour à notre résidence étudiante, Roberto nous attend avec ses amis pour faire la fiesta... et là dans la cuisine ... qu'est-ce qui nous attend ?... une grande marmite pleine de ... bon VIN CHAUD !!!... un peu plus et on se croirait en Alsace !!

Demain ce sont les élections présidentielles, donc au Chili tous les bars, boîtes sont fermés la veille ... pour être sûr que les gens aillent voter "lucides"... Sauf que du coup tout le monde fait le plein d'alcool et pichent chez soi entre potes !!!... La fiesta durera jusque 9h du mat'... et j'sais pas pour qui ils sont allés voter ... mais pour sûr ils ne devaient pas être très sobres !!! Et nous qui avions prévu d'aller à Santiago, on a un peu changé de programme aussi !!

  1.  

Ce n'est donc que le  sur-lendemain , qu'on est parti sur Santiago après avoir dit adios à Roberto... vraiment très sympa. Santiago, comme Valparaiso nous a beaucoup plu. On s'y sent vraiment bien... un faux air de Paris, mais avec les palmiers en plus ! On passera la journée à flâner en ville où les décorations et même les marchés de Noël sont de sorties... mais il faut avouer qu'on n'est pas trop dans l'ambiance ... trop chaud et pas d'odeur de bredelas ! (et le "sponsor" du sapin géant sur la plaza de armas finira de nous sortir totalement de l'ambiance !!!).

On passera la journée tranquilou dans les parcs de la ville tout en cherchant de nouvelles chaussures pour Luc ... pas uniquement à cause des odeurs ... mais les chaussures super chères "North Face" (pour ne pas citer la marque !!!!) n'ont pas tenu 3 mois ... alors que les chaussures aussi super chères "Salomon" de Marion sont encore impec !!! (COCORICO!!!!)....à bon entendeur...

         

  1.  

Après ce petit séjour citadin, nous décidons d'aller nous aérer l'esprit en descendant toujours plus au sud à Pucon.

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Après une nuit passée dans le bus, nous débarquons au petit matin au charmant village de San Pedro d'Atacama, oasis en plein désert. On se trouve un super petit jardin ombragé pour camper et on se lance dans la première installation de notre toute nouvelle maison ... on vous cache pas qu'on a eu besoin du manuel (il nous manque sans doute un passé de scouts !!) ... mais bon on est content du résultat car au final elle a l'air bien confortable ... seul hic, quand on a la tête dans la chambre, les pieds sont dans la cuisine !!!... Vive les joies du camping !! ... Mais sûr que c'est un bon investissement vu les prix des hôtels au Chili !

  1.  

  1.  

On l'inaugurera de suite par une petite sieste bien méritée ! Puis nous partons à la découverte du village, très touristique mais pittoresque, et organisons notre journée du lendemain.

     

  1.  

Après une première nuit pas si mal que ça dans notre nouveau chez-nous, direction le désert d'Atacama où nous partons visiter la grande attraction du coin : les vallées de la lune et de la mort... paysages désertiques et lunaires impressionnants !! Avec au final, un magnifique coucher de soleil observé depuis la "grande dune" plantée là en pleine vallée de la lune !

     
     
     

  1.  

Le lendemain, lever matinal pour notre expédition au salar d'Atacama. Un peu plus et on ratait le départ de l'excursion ... ben oui on s'était trompé en donnant le nom de notre camping à l'agence... heureusement on a vu passer la camionnette et on a été bon pour un footing matinal en essayant de la rattraper !

Le salar d'Atacama est l'un des plus grands au monde ... le 3ème ... et petite sonnette d'alarme d'ordre écologique (on remplacera ce vieux Cousteau juste un instant !) : l'exploitation du lithium dans le salar (par pompage de l'eau sous la croûte de sel) provoquera un jour son effondrement !... Ce serait bien dommage car les paysages y sont bien sûr fantastiques ! En plus on y trouve pleins de flamants roses et bien moins farouches qu'au parc Lauca... pas besoin de technique élaborée de sioux cette fois-ci pour les prendre en foto !!! Heureusement car le "rampé-camouflé" sur les croûtes de sel aurait bien écorché nos petits genoux ! 

  1.  

     

De là, on ira aux lagunes altiplaniques situées à 4200m d'altitude. Sur la route, on passera un point de "force magnétique" ... la voiture à ce niveau, moteur arrêté, se déplace toute seule ... et le pire c'est que la route montait !!... Nestor, un basque qui nous accompagne, confirmera cette thèse en sortant sa boussole qui perd le nord à cet endroit ! Et non non on n'avait rien bu de bizarre juste avant !!! Bienvenue dans la 4ème dimension !!

  1.  

 

  1.  

Le lendemain, nous replions notre tente et on se prépare psychologiquement à affronter les 22h de bus qui nous séparent de notre prochaine étape toujours plus au sud... Valparaiso !

 

 

Voir les commentaires

Publié le par luc et marion
Publié dans : #Chili

Après une grasse mat' bien méritée, on flâne un peu dans Putre ... pas si anodin que ça ce petit village car on apprend qu'en 94 des milliers de personnes s'y rassemblèrent pour y admirer l'eclipse du soleil ... ben ça alors ! 

On organise nos prochains jours et on rencontrera Maya, une basque, avec qui on décide de visiter le parc national Lauca le lendemain.

Départ donc avec Daniel, le fils de l'hôtel, qui a ses heures perdues fait éventuellement guide ... aujourd'hui on dira plutôt qu'il a conduit la voiture à travers le parc !!... Premier arrêt à Las Cuevas où nous pourrons voir les célèbres viscachas ... un genre de gros lapin avec une queue de renard ou un truc comme ça ! En tous cas c'est assez mi-mi comme bestiole ! On y verra aussi nos premières vigognes... une sorte de lama, mais plus fin et avec un cou de girafe !... oui on sait, on n'est pas super fort en description d'animaux .... ça vous aiderait peut être si Luc vous imitait le cri non ? Grâce à sa technique de sioux, le fameux "rampé-camouflé", Marion réussira quelques belles fotos de vigognes ... il fallait bien deployer tous ces efforts car c'est farouche ces bêtes-là !!! 

  1.  

   

Après plusieurs points de vue sur la route, et différentes lagunes, nous arrivons au lac Chungara, à 4500m d'altitude, un des plus hauts du monde, qui se trouve juste à la frontière avec la Bolivie... entouré de volcans, et vous allez voir au Chili ça devient une habitude... ils ont mis des volcans partout où il y avait de la place !!! On observera pleins d'oiseaux et de canards pour la grande joie de Luc, et le grand effort de notre guide car ce sera une des rares fois où on le verra sortir du  4x4 de la journée !

  1.  

 

     

  1.  

Plus loin, le village de Parinacota et sa fameuse église. Tout le long de la route nous verrons des lagunes remplies de flamants roses... bien farouches aussi ces bêtes-là. Aprés plusieurs vaines tentatives au cours de la journée, nous arriverons enfin à prendre en foto ces fameux oiseaux grâce à la technique non moins sioux du "double-contournement" !

         

  1.  

De Parinacota, on ira vers le fameux bofedal, immense plaine remplies de lamas, alpagas... et de lagunes pleines d'oiseaux !... Ce jour-là il pleuvait par moments, le ciel était gris ce qui rajoutait une atmosphère bien étrange dans ce paysage superbe !

Après cette journée bien éprouvante... (oui bon ok, on en rajoute un peu...), un bon bain dans les eaux chaudes des thermes de Jurasis finira de nous fatiguer... quel bonheur...!  

Le lendemain, nous quittons notre basque et partons pour Iquique (via Arica) plus au sud sur la côte. Suite à de nombreux travaux sur la route on y débarque en pleine nuit... on finira par dégoter un hôtel super pas cher mais vraiment crado et sans eau chaude... claqués nous n'y prêterons vraiment pas attention... ah fatigue quand tu nous tiens !

Le lendemain nous partons visiter les environs d'Iquique ... et nous voilà débarquant à Humberstone en plein désert ! Humberstone était une ville très riche à la grande époque de "l'or blanc" grâce à sa mine de salpêtre... Mais aujourd'hui ce n'est plus qu'une ville fantôme, le dernier habitant l'ayant quitté en 1960 !

Impression étrange que de se balader dans ces rues désertes... il ne manque plus que la musique de "il était une fois dans l'ouest" pour se croire plongé en plein western !! Les bâtiments sont encore debouts même si certains tombent en ruines... Le climat désertique et une poignée de passionnés luttent pour ralentir la lente déchéance de la ville. Le théâtre est encore en super état, à l'école les bancs des écoliers sont en place comme si les enfants étaient juste partis en vacances et la piscine rouillée immense avec son plongeoir... délire !... Sûr que la ville ferait un super terrain de paint-ball, mais elle a été classée patrimoine historique... dommage !

 

     

  1.  

De retour sur Iquique, nous allons faire quelques achats dans leur zone franche... et nous voici donc propriétaires d'une nouvelle maison... toute de toile... aahhh elle est vraiment belle ! Et on a même investi dans une cuisine... ben oui si déjà on s'installe !!

Cette nuit, direction Calama, étape obligée avant San Pedro d'Atacama !

   

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>